Bolni Kounice FR

Charme extraordinaire d'une ville exceptionnelle



Un visiteur, en arrivant par la route de Brno au sommet de la butte de la commune Melcany se trouve semblant au monde surprenant. Dans un site impressionnant, dans la vallée au-dessous de lui sur les deux rives de la rivière Jihlava s'étend la ville Dolní Kounice. 

La chapelle de Saint Antoine domine remarquablement la ville d'une colline. Cette chapelle de pèlerinage a été construite en 1757 par František Antonín Grimm. Le chemin de la Croix avec les quatorze tableaux passe de la ville vers la chapelle. 

Comme le pôle opposé, la vaste silhouette du château domine la colline sur le bord opposé de la rivière. Ce monument notable cache sous la surface renaissante son origine du château fort monastique. Les reconstructions imposantes, dans les années 1532-1552 par son propriétaire Jirí Žabka de Limberk et dans les années 1588-1604 par Bernard Drnovský de Drnovice ont donné sa forme remarquable. Malgré son mauvais état le château appartient parmi les merveilles monuments de l'architecture de Renaissance en Moravie. 

Au-dessous du château se trouve apparemment le plus connu et le plus éminent monument historique de la ville “Rosa Coeli”. Ce sont des ruines du monastère des Prémontrés vastes et uniques de sa manière. Ce monastère a été fondé en 1181 par Vilém de Pulín. Sa forme gothique culminante tire son origine de la grande reconstruction en 1330-90. L'époque de l'essor a terminé aux guerres hussites quand le monastère a été brûlé. Après la rénovation courte de la vie religieuse, le monastère a été en 1527 perdu. Le dernier essai de la rénovation du monastère à la fin du 17ème siècle a été suspendu par l'incendie en 1703. Ensuite, les Prémontrés l'ont vendu, plusieurs propriétaires se sont suivis. Aujourd'hui les ruines de “Rosa coeli”sont ouvertes au public et servent d'abri aux manifestations culturelles. 

La plupart de monuments historiques sont situés à la place de Masaryk et ses environs immédiats. La partie de l'Est de la place est bordée par l'église de Saints Pierre et Paul, construite en 1877-79 en style de néo-renaissance. Cette église a remplacé l'église primitive gothique qui a été située près de la rivière et qui a été abattue après l'inondation en 1862. 

Sur une petite élévation de terrain derrière l'église est situé un autre monument ecclésiastique, l'église consacrée à Saint Fabian, Saint Sebastian et Sainte Barbe. Cette église d'origine protestante a été reconstruite sous forme baroque en 17ème siècle. Actuellement l'église est en propriété de l'Église orthodoxe qui s'efforce de renouveler sa paroisse, autrefois si nombreuse. La prière originale avec la plaque commémorative qui se trouve à la rue Rosée passante vers le monastère évoque sa consécration par l'évêque Gorazd, exécuté pendant l'occupation. 

Sur le côté occidental de la place de Masaryk se sont maintenues quelques ruelles de l’ancien ghetto juif avec une de les plus anciennes synagogues en Moravie construite en 1652 en style moresque renaissance. La synagogue a été complètement restaurée dans les années 1988-2004 et maintenant elle est mise au profit à l'occasion des activités culturelles et sociales. 

Au sud de la synagogue, à la colline en dehors de la ville s'étend le cimetière juif fondé en 17ème siècle. Il a remplacé le cimetière précédent qui a été situé sur une autre place et qui a été aboli. Au cimetière on peut trouver les tombes baroques et classiques très rares et d'une grande valeur. 

La place de la ville et ses rues adjacentes exposent quelques maisons renaissances et baroques. Par exemple, la maison N° 63 sur la place de Masaryk, d'origine le restaurant de Humpolecký de Rybensko ou, la maison N° 125 sur la rue Tovární, précédemment la vieille poste, puis les maisons N° 70 et 75 sur la rue Hlavní construites en 1590 par Jan Tišnovský de Czimperk, le bailli local. Dans la ville on peut trouver aussi des statues baroques, par exemple la statue de Saint Jan Nepomucký sur la place de Masaryk et la statue du même Saint près de l'église de Saints Pierre et Paul. 

À la place de la Paix située sur la rive gauche de la rivière se trouve la chapelle de Saint Jean Baptême en style gothique tardif comme un débris du vieil cimetière annulé en 1947. 

En se baladant aux alentours de la ville on peut rencontrer plusieurs croix en pierre et des calvaires. On dit qu'à ces endroits débouchaient des couloirs secrets menant du monastère au château. 

La visite de Dolní Kounice multiplié par la connaissance des valeurs culturelles et spirituelles de la ville antique, enrichie par le repos dans une cave à vin, laissera à tous les visiteurs des impressions inoubliables. 

Date de dernière mise à jour : 03/05/2013