Caprese Michelangelo (Français)

Présentation



Véritable perle dans la campagne, Caprese Michelangelo est un petit village, de 1600 habitants environ, au climat tempéré, perché sur une colline et dominant la vallée de la Singerna, à 653 m de hauteur. 

Les principales ressources de Caprese Michelangelo sont la production de châtaignes et le tourisme. En effet, pour accueillir les touristes, de nombreux moyens sont mis en œuvre, Caprese dispose de plusieurs hôtels et restaurants (1500 couverts au total). La gastronomie est reconnue à Caprese pour sa qualité, gastronomie traditionnelle qui attire des milliers de touristes tout au long de l’année. Caprese Michelangelo est aussi un village en constante activité, qui dispose de nombreux petits commerces (boucheries, charcuteries, salon de coiffure, petits supermarchés, laverie, fleuriste, etc.) et de plusieurs entreprises (orfèvrerie, menuiserie, machines agricoles, etc.). 


Légende



La légende raconte que c’est ici que serait mort Totila, roi des Ostrogoths ; en tout cas c’est bien là qu’est né le grand Michel-Ange et Giovanni Santini, un astronome. C’est grâce à ces événements, et à la splendide corniche naturelle dans laquelle il est émergé, que Caprese doit sa renommée. Dans le château du quatorzième siècle, qui domine l’agglomération, sont présentées quelques œuvres de Michel -Ange et des sculptures, pendant que devant s’élève l’ancienne maison du Podestat, maison natale de l’artiste. 

Cette région mérite une attention particulière et de longues promenades, capables d’offrir aux visiteurs l’ensemble de la flore des Apennins et d’intacts exemples d’architecture sacrée du passé. 


Historique



Caprese Michelangelo a vu naître et doit donc sa renommée au fameux peintre Michel-Ange Buonarroti. Son souvenir vit encore aujourd’hui dans l’église de San Giovanni et à l’intérieur des remparts du château qui abritent le musée « Michelangiolesco » avec : La Maison natale de Michel-Ange, le ‘‘Palazzo Clusini’’, la Mairie, le ‘’Sale della Bocca’’ et un musée à ciel ouvert d’œuvres contemporaines. 

Au moment où l’Italie commençait à se peupler, Caprese était un épais maquis de hêtres, chênes et châtaigniers. Mais des pièces en bronze ont refait surface dans la zone du château et les fouilles démontrent que déjà à l’époque des étrusques puis des romains, ces zones étaient habitées et civilisées. 

Le châtaignier, appelé « l’arbre à pain » occupe une place importante dans l’histoire et la civilisation de Caprese. 
Châtaignes, champignons, truffes, mûres, fraises, framboises sont des fruits sauvages qui ont été fondamentaux pour l’économie de Caprese

Date de dernière mise à jour : 03/05/2013